Personnalités éclairées : Molly Hermans

Molly Hermans loves transforming spaces with light
Molly Hermans
Applications Designer

Les entreprises se définissent par ceux et celles qui y œuvrent. Depuis plus d'un siècle, Schréder est à la pointe de l'éclairage grâce à ses équipes actives dans le monde entier. Tout au long de l'année 2021, nous braquerons les projecteurs sur celles et ceux qui font de Schréder ce qu'elle est, notamment sur leur parcours professionnel, leurs grands projets et leurs réflexions sur l'avenir de l'éclairage.

Multinationale présente dans 70 pays, Schréder n’en oublie pas autant ses racines liégeoises et a toujours veillé à recruter les talents locaux. Employée au département Application Development, Molly Hermans met ses compétences en création 3D au service des clients pour les aider à donner naissance à leur solution d'éclairage idéale. L'éclairage est une filière fascinante. Schréder accueille à bras ouverts les jeunes diplômés comme Molly, en leur assurant une formation de A à Z et un mentorat pour qu’ils tirent le meilleur parti de leur carrière. Molly a rejoint Schréder BE en octobre 2019 et travaille actuellement sur des projets dans toute la Belgique.
 

Je suis tombée dans la marmite de la rénovation quand j'étais petite...

Mes parents ont construit eux-mêmes leur maison. La restauration, la rénovation et le travail manuel ne me sont donc pas étrangers. Je suis tombée dans la marmite quand j’étais petite... J'ai fait des études d'architecture d'intérieur à l'ESA Saint-Luc de Liège, ce qui m'a permis de continuer à faire ce que j'aimais, comme donner une seconde vie à de vieux meubles et bâtiments. En même temps, mes études ont élargi mes horizons. Nous y avons étudié l'éclairage et avons été formés à toutes les technologies dernier cri, telles que Dialux.


Aujourd'hui, je travaille au département Photométrie...

Nous planchons sur tout ce qui concerne l'éclairage des routes, des places, des parcs, des espaces publics, etc. Nous réalisons une analyse contextuelle, déterminons les souhaits du client, choisissons le meilleur luminaire dans notre gamme de produits et réalisons ses envies ! Nous prenons tous les aspects en compte. Pour l'éclairage routier, l'étude consiste à déterminer le lieu d’implantation des luminaires pour assurer un éclairage sûr, uniforme et conforme aux normes en vigueur. Pour l’illumination des monuments, nous pouvons nous montrer plus créatifs. Il faut savoir quels éléments mettre en valeur et comment faire en sorte que les espaces publics soient à la fois beaux et sécurisés.
 

J'ai eu l'honneur de travailler sur le pavillon de la Belgique pour l'Expo universelle 2020 de Dubaï...

Comme beaucoup de manifestations, l’Expo universelle aurait dû se tenir l'année dernière, mais c'est cette année qu’elle a lieu. Nous devions mettre l'accent sur le look du pavillon à la nuit tombée. Il fallait qu'il soit splendide et grandiose. C'est un bâtiment vraiment spectaculaire, composé de lames de bois, Nous avons donc dû intégrer les luminaires dans la structure, pour assurer un éclairage indirect, ce qui était un véritable défi technique. J'ai élaboré un plan d'éclairage basé sur l'imagerie 3D que nous avions créée dans Dialux afin de donner un rendu uniforme et de souligner la personnalité du pavillon. C'est un projet qui me tient à cœur.

Schréder lit the Belgian Pavillon for Dubai Expo Universal 2020

L'éclairage peut également donner une nouvelle vie aux monuments historiques...

La Porte de Menin, située dans la ville belge d'Ypres, est un monument commémoratif aux morts de la Première Guerre mondiale. Une cérémonie émouvante s'y déroule chaque soir. Nous participons à un projet de rénovation avec l'agence d'urbanisme nocturne Radiance35 et c'est un véritable travail d'équipe pour mon collègue, Tom Heymans, et moi-même. L'éclairage de ce type de monument est très complexe. Nous avons dû suivre les directives de l'agence pour éviter les ombres projetées, tout en gardant la solennité du lieu. Des milliers de noms de soldats tombés au champ d'honneur sont gravés dans l'intrados de l'arc. Nous devions créer un niveau de confort visuel suffisant pour qu'ils soient faciles à lire, mais aussi faire preuve de créativité pour mettre en valeur cette structure extraordinaire. C'est un projet monumental, dans tous les sens du terme. C'était un travail fascinant ! 
 

J'aime vraiment ce processus de restitution et de manipulation des bâtiments en 3D sur l'ordinateur...  

Avec le projet de la Porte de Menin, par exemple, on a pu obtenir un résultat presque réel. Le niveau de détail de la porte et de ses abords est incroyable. On peut modifier l’angle de vue et voir instantanément l'effet des différentes sources de lumière. En combinant les plans originaux et Google Maps, on parvient à dessiner l’ensemble et à obtenir un rendu 3D impeccable à montrer au client. Je commence généralement ce type de projet dans SketchUp, un programme 3D. Pour la mise en lumière, nous importons l’esquisse dans Dialux. Commence ensuite un processus collaboratif. C'est l’occasion de tester les configurations.
 

La pandémie a joué les trouble-fête

J'ai entendu parler de Schréder pendant mes études lorsque nous réalisions un projet sur l'éclairage. J'ai rejoint l'entreprise en octobre 2019 et je n’ai pas tardé à me rendre compte qu’il y régnait un bon esprit de famille. Puis, six mois plus tard, nous passions tous en télétravail ! Le travail à distance s'est plutôt bien passé, notamment mes contacts avec mon responsable, Boris Gayet. C'était même plus facile grâce au partage d'écran. Parfois, les concepts peuvent être difficiles à expliquer, mais une fois qu’on partage son écran, on s’attache aux mêmes aspects du problème. Le télétravail n'a donc pas été un problème dans ce sens, et la communication a toujours été excellente.
 

Mais rien ne remplace le terrain, surtout en matière de projets d'éclairage...  

Avec nos collègues commerciaux, nous pouvons montrer au client l'incroyable gamme de couleurs, d'effets, de mise en valeur architecturale, etc. que nous pouvons utiliser. Une fois le briefing obtenu, nous réalisons un concept d'éclairage basé sur une lumière blanche chaude, froide ou neutre, par exemple, ou sur des optiques larges ou étroites.  Nous pouvons ensuite en faire la démonstration sur site. Le client peut ainsi comprendre notre proposition et les options dont il dispose. C'est chouette de voir de visu le fruit de notre travail !  
 

Et maintenant, j'ai hâte d'en découvrir davantage !

Je suis originaire de la région. J'ai fait mes études à l'ESA Saint-Luc de Liège, et je suis très fière de travailler pour une entreprise belge. Ceci étant dit, vu l’obligation de télétravail, je n'ai pas eu l'occasion de rencontrer mes collègues de R-Tech, le centre de R&D belge, qui se trouve pourtant juste à côté. Normalement, on organise aussi une assemblée annuelle de tous les collègues de la filière photométrie dans le monde. Nous nous retrouvons alors à Liège pour nous former et parler des meilleures pratiques... J'ai hâte que les choses reviennent à la normale. J'ai envie d’en découvrir davantage sur les activités de l'entreprise et de rencontrer mes collègues étrangers pour échanger avec eux.
 

 Je suis super fière du travail que nous réalisons au quotidien...

Les projets de prestige comme la mise en lumière de la Porte de Menin ne sont pas nos seules activités. Nous tirons la même fierté d'un projet d'éclairage routier , car c’est l’assurance d'une sécurité et d'un confort accrus pour les usagers. Qu'il s'agisse de l'éclairage d'une route, d'un rond-point ou d'un simple bâtiment, la fierté est la même, car notre action améliore le quotidien de la population. C'est un vrai privilège de travailler dans l'éclairage. C'est un secteur qui est resté dans l'ombre trop longtemps !
 

Suivez Molly sur LinkedIn