Des nuits plus sûres, des citoyens plus heureux : pourquoi les villes devraient rester éclairées cet hiver


Jean Luc Lambert - Schréder Urban Deco Business Segment Manager
Jean-Luc Lambert
Urban Deco Business Segment Manager

Dans toute l’Europe, les villes modifient leur façon d’utiliser la lumière en réponse à la hausse des prix de l’énergie. Beaucoup de villes éteignent l’éclairage de leurs monuments, mais certaines vont encore plus loin en éteignant complètement l’éclairage public à certains moments de la nuit. 

Chez Schréder, nous sommes convaincus que c’est une mauvaise idée, pas seulement parce que nous sommes une entreprise d’éclairage, mais 

  • parce que le bon éclairage permet de réduire considérablement la consommation d’énergie et que, donc, les économies réalisées en éteignant les lumières sont minimes, et 
  • parce que le fait de laisser l’éclairage public allumé contribue à la sécurité des espaces urbains et a des bienfaits tangibles pour la santé des citoyens. 

Dans ce blog, nous explorons les avantages du maintien de l’éclairage public cet hiver pour la santé et la sécurité des usagers.
 

Des rues plus sûres, un éclairage durable

Les nuits d’hiver, les citoyens sont plus enclins à sortir s’ils se sentent en sécurité. Ceci implique une bonne visibilité des obstacles, du mobilier urbain et des autres piétons, en particulier dans un souci de respecter les règles de distanciation sociale - une crainte résiduelle de la pandémie. 

Qui dit sécurité, dit aussi routes sûres : les décès de piétons sont jusqu’à deux fois plus nombreux en hiver que pendant les mois de mars à juin. Du fait de piètres conditions d’éclairage, les piétons sont moins visibles pour les autres usagers de la route. Les accidents impliquant des piétons sont donc plus fréquents et plus graves.

En Région de Bruxelles-Capitale, en Belgique, une décision de réduire les heures de fonctionnement de l’éclairage public a récemment été annulée après de vives critiques émanant notamment de la ministre bruxelloise de la mobilité, Elke Van den Brandt (Groen), selon qui l’obscurité aux heures du matin est plus susceptible de provoquer des accidents. La Fédération cycliste a exprimé sa satisfaction concernant l’annulation de cette décision antérieure d’éteindre l’éclairage pendant une plus longue période, indiquant que les cyclistes courent eux aussi un risque plus élevé d’accident à cause de la visibilité réduite.

Ces dernières années, les LED et les systèmes de contrôle intelligents ont révolutionné la technologie de l’éclairage. Les villes peuvent facilement adapter l’éclairage des passages pour piétons, des grands carrefours et des pistes cyclables. Les niveaux de luminosité, l’intensité et la minuterie peuvent être modulés pour réduire la consommation d’énergie et les coûts d’entretien, sans plonger la ville dans l’obscurité complète.
 

Traverser des routes, créer des espaces

Un simple remplacement des lanternes existantes par des luminaires LED permet de sécuriser les passages pour piétons tout en réduisant la consommation d’énergie. Les autorités locales de Genève, en Suisse, ont pris rapidement des mesures quand un recensement mené en 2019 a révélé que l’éclairage de 19% des passages pour piétons sur les voiries cantonales genevoises ne respectait pas les niveaux requis. 

Genève a modernisé ces points avec le luminaire AMPERA, équipé d’optiques spécifiques pour les passages pour piétons et de LED blanc froid pour améliorer encore la visibilité et le contraste. Ces luminaires LED écoénergétiques et esthétiques sont conformes aux directives municipales et allègent la facture d’énergie de la ville de 60%.

Geneva has improved safety on pedestrian crossings with LED lighting that has reduced energy costs by 60%

Dans la capitale polonaise de Varsovie, les autorités ont réalisé un audit de sécurité routière en 2016. Il en est ressorti que le risque d’accident augmentait de 30% la nuit, en particulier en agglomération, où le trafic est plus dense. Cette situation s’expliquant en partie par un manque de visibilité des piétons, la ville a lancé un plan de modernisation de l’éclairage des passages pour piétons.

Depuis lors, nous travaillons de concert avec les autorités locales pour rénover l’éclairage de 1.600 passages pour piétons dans toute la ville. Le nouvel éclairage offre un gain de sécurité, de confort et d’assurance aux piétons la nuit. Le nombre de piétons victimes d’accidents de la route a diminué de manière significative sur les voiries municipales. Le succès du projet est tel que la ville de Varsovie a été l’une des trois finalistes du 2022 EU Urban Road Safety Award.

Les systèmes de télégestion peuvent eux aussi changer la donne. Dans la ville allemande de Heiningen, le conseil municipal voulait une solution d’éclairage adaptée au fait que la plupart du temps, Heiningen est une petite ville où il y a peu de circulation. La route principale sert toutefois occasionnellement d’itinéraire de déviation en cas de problèmes sur l’autoroute et enregistre alors temporairement un volume de trafic plus important. Nous avons installé une solution d’éclairage intelligent le long de cette route principale afin d’atténuer l’intensité de l’éclairage durant les heures creuses, ce qui a permis de réduire la consommation d’énergie, tout en offrant une route de transit sûre aux usagers.

The town of Heiningen has reduced its energy costs by over 50% while improving safety for citizens


Des rues plus sûres pour tous

Les citoyens ne sont pas tous égaux face aux risques nocturnes. Les femmes, les personnes issues de minorités et celles qui travaillent la nuit ont plus tendance à dire qu’elles ne se sentent pas en sécurité dans les rues la nuit. Selon un rapport récent, seulement 49% des femmes du Royaume-Uni se sentent en sécurité dans les rues la nuit, contre 73% des hommes. Et il ressort d’un sondage YouGov que 85% des femmes et 77% des hommes estiment qu’un meilleur éclairage public peut améliorer la sécurité des femmes.

Le phénomène est planétaire : le Student Industry Fellows Program (SIFP) de l’Université de Géorgie a mené une enquête auprès de plus de 700 étudiants en vue d’améliorer la sécurité du campus. Il en est ressorti que 38% des femmes ne se sentent parfois pas en sécurité sur le campus, un chiffre qui concorde avec les résultats des enquêtes réalisées par les villes à ce sujet. 
 
L’enquête a révélé que si l’éclairage était une priorité pour les répondants, les étudiants étaient aussi favorables à l’intégration de boutons SOS et de caméras dans les systèmes de sécurité du campus. L’éclairage joue un rôle majeur dans le sentiment de sécurité des piétons, mais dans les villes intelligentes, l’infrastructure d’éclairage ne contribue pas seulement à la visibilité, elle offre aussi une multitude d’options de sécurité et de connectivité. Les villes intelligentes ont une longueur d’avance. À Vienne, par exemple, les femmes sont impliquées dans les décisions de planification urbaine par la conception.
 

Intégrer la sécurité, aller au-delà de l’éclairage

Queens Square est une zone commerciale piétonne située à Crawley, une cité-dortoir londonienne proche de l’aéroport de Gatwick. Dix colonnes d’éclairage SHUFFLE ont été réparties sur la place afin de mettre ses principaux éléments architecturaux en lumière et de rendre l’espace plus attrayant. Les colonnes fournissent non seulement un éclairage LED efficace et économe en énergie, elles intègrent aussi des caméras de vidéosurveillance haute définition, une connexion Wi-Fi et un anémomètre. En combinant ces fonctionnalités dans une seule et même colonne, nous avons montré que des rues plus sûres peuvent être à la fois belles et économes en énergie.

SHUFFLE poles awere fitted with CCTV to enhance safety and well-being on Crawley Square

Plus au nord du Royaume-Uni, l’Université de Nottingham Trent compte plus de 40.000 étudiants répartis sur cinq sites. Afin d’améliorer la sécurité du campus, ils font actuellement installer 11 SHUFFLE, chacun relié à un interphone Zenitel avec liaisons vocales et vidéo. Contrôlés par Schréder EXEDRA et intégrés dans le système existant de l’université, les SHUFFLE respectent les exigences particulières du client.
 

Corps sain, esprit sain

La course à pied est une forme d’exercice très populaire dans le monde entier : rien qu’aux États-Unis, 60 millions de personnes aiment chausser leurs baskets et partir arpenter les chemins. L’extinction de l’éclairage empêche énormément de personnes, en particulier les femmes, de pratiquer leur activité physique préférée durant les mois d’hiver. Les autorités locales devraient bien réfléchir à l’impact de la réduction des niveaux d’éclairage sur la santé des citoyens.

Les clubs sportifs sont confrontés à la même situation. Certains restent fermés cet hiver ou menacent de faire faillite à cause de leurs coûts énergétiques élevés. Certains clubs de football du Royaume-Uni décalent les heures de match pour pouvoir jouer à la lumière du jour. Une situation qui n’est pas une fatalité, puisqu’une modernisation de l’éclairage des stades et des installations d’entraînement peut réduire la consommation d’énergie de plus de 50%.
 
Le club de football A.S. Houtain-Milanello joue en division provinciale à Liège, en Belgique. Il est représentatif des clubs amateurs en vue, avec 350 membres, des équipes de jeunes et deux terrains. Installés en 2015, les projecteurs arrivaient en fin de vie.

AS Houtain football club can stay open all winter thanks to smart sports lighting that has reduced its electricity bill by over 50%

Le club a opté pour un nouvel éclairage LED, réduisant ainsi sa consommation d’énergie de plus de 50%. Les projecteurs ne requièrent pas de préchauffage et sont gérés par le système de contrôle Schréder ITERRA, qui permet aux gestionnaires d’adapter les niveaux d’éclairage, via l’application installée sur un smartphone, pour les entraînements et les matchs, de même que pour les sessions enfants, qui ne nécessitent pas tout le terrain. Résultat : le club réalise d’importantes économies d’énergie et peut rester en activité tout au long de l’hiver.

La crise énergétique frappe lourdement les villes, mais l’extinction de l’éclairage est une réaction impulsive qui peut avoir des conséquences à long terme pour la sécurité, la vie urbaine et la santé des citoyens. Avant de « passer du côté obscur », il vaut la peine d’investir dans une solution d’éclairage moderne et intelligente, pour des citoyens plus heureux et en meilleur santé cet hiver.
 

À propos de l’auteur
Depuis qu'il a rejoint la société en tant qu'ingénieur en mécanique en 1988, Jean-Luc a mis au point un large éventail de luminaires d'éclairage urbain, en cherchant toujours à améliorer le design et l'efficacité. Il a parcouru le monde, en développant un esprit pratique pour fournir la solution parfaite aux clients du monde entier. L'éclairage n'a plus de secrets pour lui !

Suivez Jean-Luc sur LinkedIn.