L’éclairage des parcs dans les villes à travers le monde, la pandémie et l'aménagement des espaces publics

 

Pendant la première moitié de 2020, une grande partie de la population mondiale a mis sa vie quotidienne en veilleuse et a été confinée. Bien que les mesures de quarantaine aient varié considérablement d’un pays à l’autre, elles ont pratiquement toutes amené les citoyens à explorer les zones proches de leur domicile lors de leurs sorties quotidiennes à pied ou à vélo pour faire de l'exercice. Les citadins, en particulier, ont profité des parcs locaux et ont utilisé les espaces verts urbains d’une manière et à des moments qu’ils n'avaient jamais envisagés auparavant.
Comment les villes peuvent-elles poursuivre cette tendance et faire en sorte que les parcs prospèrent alors que le monde s'adapte à la nouvelle normalité ?

Avant même la pandémie, les villes se rendaient compte que les parcs et les espaces verts étaient sous-utilisés. Depuis 2016, Paris ouvre certains de ses grands parcs 24 heures sur 24 pour offrir un répit face à la chaleur estivale. Des villes comme Séoul reconnaissent depuis longtemps déjà la valeur de la vie nocturne dans les espaces verts. Pour tirer le meilleur parti des parcs, des places et des forêts urbaines, l'éclairage peut être un investissement judicieux, en particulier dans les villes où le soleil se couche tôt en hiver ou lorsque la forte densité de population amène de nombreuses personnes à utiliser les parcs comme cadres de leurs sorties en plein air.

 

Créer des espaces, raconter des histoires

Les villes cherchent à faire perdurer les points positifs du confinement – une meilleure qualité de l'air, une utilisation accrue du vélo et le nouveau rôle des parcs en tant que plates-formes sociales – et cela signifie qu’il convient de repenser la façon dont nous utilisons ces espaces.

En ce qui concerne l’éclairage des parcs, j'aimerais voir l’utilisation de la lumière comme un moyen plus créatif qui a également son impact sur des fonctions telles que la distanciation sociale. La lumière crée des limites – c’est un outil éphémère, mais efficace pour créer des espaces et définir la sensibilité et les ambiances. 

Leni Schwendinger - International Nighttime Design Initiative
Leni Schwendinger
Director - International Nighttime Design Initiative

La célèbre conceptrice lumière est la directrice de l'International Nighttime Design Initiative, d’un institut de recherche et du programme NightSeeing™, qui encourage les citoyens et les parties prenantes de la ville à accroître la sensibilisation à la lumière et à l’obscurité, pour les environnements nocturnes des villes.

Une conception équilibrée crée des ambiances lumineuses distinctes pour une grande diversité d'espaces, tels que les zones de conservation de la faune, les zones d'activités sportives et les coins romantiques, ainsi que pour signaler clairement les allées et les dangers.

Tous les différents types d’activités que vous souhaitez avoir dans un parc peuvent être mis en évidence et encouragés par la conversion à l’éclairage LED et par l’utilsation de systèmes de contrôle intelligents et dynamiques. La lumière en tant qu’outil d’aménagement des espaces publics crée des espaces par le biais de gradients et de couleurs de lumière. Elle contribue à créer des limites distinctives.

Leni Schwendinger - International Nighttime Design Initiative
Leni Schwendinger
Director - International Nighttime Design Initiative

Éclairer les parcs, remporter des prix

C'est dans la ville de Swidnica en Pologne que l’on peut admirer l’Église de la Paix, un des plus grands bâtiments ecclésiastiques baroques à ossature en bois d’Europe, qui figure sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Soucieuse de tirer un meilleur parti de ses espaces verts, la ville a investi en 2017 dans un nouvel éclairage pour le Central Park, un parc centenaire, le transformant en un espace ouvert dynamique axé sur la communauté, avec des promenades panoramiques, des aires de jeu et des zones de détente. 

Dans le cadre de ce projet de rénovation, il était essentiel de convertir le parc en un espace public sûr et accueillant après le coucher du soleil. Schréder a élaboré une solution qui respecte les réglementations tout en créant des zones distinctes destinées à différentes activités. Cela facilite l’orientation dans le parc et cela permet d’éviter une approche « globale » pour ce grand espace paysager.

Schréder provided a holistic lighting solution to renovate the 100-year old Central Park in Swidnica which won a prize from the Polish Lighting Industry Association

Les luminaires PILZEO éclairent toutes les allées principales. Montés sur des colonnes coniques brunes, ils s’intègrent discrètement dans le cadre naturel pour diffuser une douce lumière blanche. Les couleurs sont claires, ce qui renforce le sentiment de sécurité des personnes tout en supprimant la pollution lumineuse et le gaspillage de lumière associés aux anciens luminaires.

Et pour ajouter une jolie touche d'aménagement de l'espace, les pergolas du parc sont éclairées par des projecteurs Terra Midi et Trasso qui contribuent à créer des espaces confortables pour échapper à l’agitation de la ville et admirer les vues et le ciel la nuit.

La vaste modernisation de l'éclairage a remporté le prix du « Meilleur investissement en éclairage 2018 » dans le cadre d’un concours organisé par l'Association polonaise de l'industrie de l'éclairage qui visait à récompenser les investissements qui renforcent la sécurité publique et la sécurité routière, ainsi qu’à accroître l'attractivité et souligner les avantages des villes et des municipalités ou des objets architecturaux individuels.

La Commission a salué la façon dont l’éclairage a rendu le parc plus attrayant même après la tombée de la nuit, et elle a également émis une évaluation très positive de la façon dont les espaces de loisirs sont éclairés dans toute la ville de Swidnica.
 

Des investissements écologiques, des citoyens en meilleure santé

Une promenade dans le parc avec des amis et des proches est une activité agréable, mais elle a aussi des avantages quantifiables. En juin 2020, Parks Alliance a publié le rapport intitulé « Making Parks Count » qui examine les aspects économiques en faveur de l’investissement dans les parcs au Royaume-Uni. Ils ont calculé que les parcs en Angleterre apportent une contribution chiffrée à plus de 6,6 milliards de livres sterling en termes de santé, changement climatique et bénéfices environnementaux, et qu’ils représentent une valeur de 140 livres sterling par an pour chaque résident urbain. Pour chaque livre sterling dépensée dans les parcs en Angleterre, on estime la valeur ajoutée générée à 7 livres sterling pour la santé, le bien-être et l’environnement.

De nombreuses personnes ont utilisé leurs parcs locaux pour la première fois pendant le confinement et, avec l'assouplissement des restrictions, les parcs ont enregistré des taux de fréquentation jamais connus auparavant. La pandémie a non seulement changé à jamais la relation entre les personnes et leurs parcs locaux, mais elle a aussi mis en évidence les multiples avantages avérés que ces espaces apportent pour la santé et le bien-être ainsi que pour l’environnement.

Matthew Bradbury
Président - Parks Alliance

Des allées claires, des espaces plus sûrs

Inauguré en 1869, Finsbury Park est un site emblématique à Londres, avec plus de 40 hectares de terrain ouvert, des jardins classiques et des plans d'eau qui fournissent un espace vert essentiel au nord de la Tamise. Depuis 2005, les investissements ont permis d'ajouter des installations sportives modernes, notamment des terrains de football, un terrain de bowling et un stade d'athlétisme. Le parc accueille l'équipe de football américain London Blitz et l'équipe de baseball London Mets.

Schréder bollards light Finsbury Park in London to assure a safe passage and protect the local wildlife in the pond

Les entraînements des équipes sportives et le rôle de plaque tournante dans les itinéraires cyclistes locaux contribuent à une utilisation intensive du parc après la tombée de la nuit. Schréder a travaillé avec le conseil municipal de Haringey qui gère le parc pour installer 43 bornes d’éclairage LED Pharos le long des sentiers et autour de l’étang. L’éclairage fonctionne non seulement comme un élément architectural, mais il favorise aussi une atmosphère de sécurité à une échelle idéale pour les piétons et les cyclistes. Et le caractère asymétrique de la distribution de lumière supprime la pollution lumineuse, en maintenant les sentiers illuminés sans excès d’éclairage dans le parc.

C’est un élément crucial autour de l’étang, où un excès de lumière aurait perturbé la faune. Les bornes intègrent un système de gestion basé sur la temporalité, avec des capteurs crépuscule à l’aube qui activent les luminaires lorsque le niveau de lumière ambiante passe en dessous de 35 lux.

 

Une planète plus chaude, des parcs plus fréquentés

Les citoyens ont découvert leurs parcs locaux pendant la pandémie, et leur importance dans le paysage urbain ne fera que croître. À long terme, il sera de plus en plus important de les maintenir ouverts en toute sécurité après la tombée de la nuit.

Nous faisons face à la pandémie mais nous devons aussi réagir face au changement climatique. Nous allons vers un climat plus chaud et cela signifie que les citoyens aimeront passer du temps dans la fraîcheur de la nuit et que les parcs seront donc un espace public encore plus nécessaire le soir.

Leni Schwendinger - International Nighttime Design Initiative
Leni Schwendinger
Director - International Nighttime Design Initiative

Les villes reconnaissent l’importance des parcs comme lieux de balade en soirée lors des chaudes journées d’été, comme sites pour l’organisation d’événements et comme espaces à utiliser 24 heures sur 24. Les multiples utilisations appellent à une évolution de ces espaces et l’éclairage peut contribuer à les redéfinir.